Le 7 août 1942 commençait la bataille de Guadalcanal, dans le cadre des opérations de la reconquête des îles Salomons dans le Pacifique. Cette bataille qui dura 6 mois et 2 jours s’acheva le 9 février 1943. Les forces en présence engagées du côté américain étaient le corps des Marines (USMC pour United States Marines Corps) et sa célèbre 1st Infantry Division, ainsi que l’US Army. Cette île d’importance stratégique possédait un aérodrome aux mains des forces impériales Japonaises. Il était donc vital de prendre cette île pour les forces américaines, de façon à pouvoir étendre leur supériorité aérienne, pour ainsi poursuivre la reconquête des îles du Pacifique encore aux mains de l’ennemi. Cela ne fût pas aisé pour les forces américaines qui perdirent 7100 soldats, alors que les japonais en perdirent 31000. Cela donna un aperçu de ce que allait être le coût humain pour reprendre toutes les îles. Mais aussi les américains prirent conscience que les japonais ne se rendraient pas aussi facilement qu’ils l’espéraient. Sans parler des pertes en navires et en avions.

La guerre du Pacifique avait commencé avec Midway et sa fameuse victoire deux mois auparavant, mais la reconquête allait s’annoncer coûteuse et longue avant l’assaut final contre l’Empire Nippon.

Partagez nos aventures !


Comments are closed.